5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités"

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

19.12.2017  Une exposion avec et sur des personnes avec trisomie 21
19.12.2017  Alimentation du nourrisson: révision des recommandations
19.12.2017  Un pyjama contre la jaunisse du nourrisson
19.12.2017  Transplantation d’organes d’une personne défunte
19.12.2017  Vitamine D et grossesse
19.12.2017  Projet de soutien aux proches-aidants par des Hautes écoles
19.12.2017  Durée de la grossesse et prématurité: des gènes identifiés
19.12.2017  «Prix Isabelle Sauvin» 2018

 

Une exposion avec et sur des personnes avec trisomie 21

Le Centre Paul Klee à Berne accueille de janvier à mai l’exposition «Touchdown», qui raconte l’histoire de la trisomie 21. C’est la première fois que cette histoire est racontée. L’exposition montre les traces que les personnes avec trisomie 21 ont laissées dans l’histoire et dans différents pays, dans l’art et dans la science. Cette exposition raconte aussi comment les personnes avec trisomie 21 vivent aujourd’hui dans notre société, comment elles ont vécu dans le passé, et comment elles aimeraient vivre dans le futur. Cette exposition montre aussi des œuvres d’artistes avec trisomie 21. Des personnes avec et sans trisomie 21 collaborent pour cette exposition. Elles la préparent et la présentent en équipe. L’inauguration aura lieu le mardi 23 janvier dès 18h.

Autres informations: Détails sur le site du Centre Paul Klee

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Alimentation du nourrisson: révision des recommandations

En juillet dernier, la Commission de nutrition de la Société suisse de pédiatrie (CN SSP) a remis à jour ses recommandations pour l’alimentation du nourrisson, en collaboration avec l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) et la Société suisse de nutrition (SSN).
Ces recommandations résultent de la révision et de la mise à jour des «Recommandations
pour l’alimentation des nourrissons 2009» de la CN SSP. Outre ces recommandations, le rapport intitulé «L’alimentation durant les 1000 premiers jours de vie – de la conception au troisième anniversaire», publié par la Commission fédérale de l’alimentation en 2015, a été complété par de nouvelles publications pour servir de base au nouveau texte.

Autres informations: Recommandations sur le site de Swiss paediatrics

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Un pyjama contre la jaunisse du nourrisson

Les bébés qui, les jours suivant la naissance, souffrent de jaunisse sont traités par photothérapie via des rayons à onde courte. Des chercheuses et chercheurs du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) ont conçu un pyjama lumineux qui pourrait remplacer le traitement en couveuse.
Le nouveau-né pourrait ainsi se rétablir confortablement et bien au chaud dans les bras de sa maman, selon l’équipe de Luciano Boesel à l’Empa.
Le pyjama lumineux fait du traitement une expérience de bien-être. Les chercheuses et chercheurs ont pour cela créé des textiles incluant des fibres optiques conductrices. Des LEDs à piles servent de source lumineuse pour éclairer les fils conducteurs de lumière. Les fibres optiques sont tissées avec des fibres traditionnelles dans une étoffe satinée, qui répartit uniformément la lumière diffusée sur le tissu, selon ces travaux publiés dans la revue Biomedical Optics Express.
Etant donné que le pyjama peut être fabriqué de manière à diffuser sa lumière uniquement vers l'intérieur, à savoir vers la peau de l'enfant, celui-ci n'a pas besoin de porter un masque de protection gênant. Car, contrairement à la photothérapie en couveuse, qui éclaire le visage du bébé, les rayons à ondes courtes du pyjama n'atteignent pas les yeux sensibles du bébé.

Autres informations: Article original sur le site de la Tribune de Genève

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Transplantation d’organes d’une personne défunte

Le Conseil fédéral a décidé l'entrée en vigueur de la loi sur la transplantation d’organes, de tissus et de cellules (LTx) au 15 novembre dernier. Pour le diagnostic de la mort, la LTx renvoie aux directives de l'Académie suisse des sciences médicales «Diagnostic de la mort en vue de la transplantation d’organes et préparation du prélèvement d’organes». Les directives révisées entreront en vigueur en même temps que la LTx.
Lors de la transplantation des organes d'une personne défunte, il est impératif, du point de vue éthique et juridique, que le diagnostic de la mort soit fiable, que la volonté de la personne décédée soit prise en compte et que les proches soient soutenus dans cette phase difficile. Le don d'organes par des personnes vivantes soulève également de nombreuses questions éthiques. Les directives publiées par l'ASSM traitent en détail des aspects médico-éthiques et offrent un soutien aux médecins et à l'équipe de soins.
Depuis le 1er juillet 2007, la LTx définit les conditions requises pour les transplantations d'organes. Pour définir le critère de la mort, la loi se fonde sur la définition neurologique de la mort, selon laquelle une personne est décédée lorsque toutes les fonctions du cerveau, y compris celles du tronc cérébral, ont subi un arrêt irréversible. Le législateur fait ainsi dépendre les dispositions qui précisent la constatation de la mort dans les règles de l’art – et non pas la définition de la mort – de l’avancement des sciences médicales.

Autres informations: Lien vers le site de l'ASSM

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Vitamine D et grossesse

La supplémentation systématique de vitamine D ne se justifie pas pendant la grossesse. Si elle semble réduire certains risques chez l’enfant, elle n’a pas d’impact sur la santé de la mère ou encore le risque de prématurité. Néanmoins les études incluent à ce jour trop peu de femmes et les risque de biais sont très importants. C’est ce que montre une méta-analyse parue dans le BMJ.
Les auteur∙e∙s ont passé en revue 43 essais contrôlés randomisés incluant 8406 participantes et destinés à évaluer les effets de la vitamine D (≤600 IU/jour ou équivalent) sur onze paramètres de santé maternelle et 27 autres concernant le fœtus et l’enfant. Les résultats indiquent une augmentation du poids de naissance moyen de 58,33 g. en faveur de la vitamine D, une diminution du risque de petite taille pour l’âge gestationnel, une diminution du risque de problèmes respiratoires chez l’enfant de moins de trois ans, et une augmentation de la taille de ce dernier à l’âge d’un an.
Par contre aucun bénéfice n’a été retrouvé concernant la santé de la mère, le risque de prématurité ou de complications. En outre, la majorité des essais concerne des effectifs réduits et plus de 80% d’entre eux présentent des risques de biais importants. Les auteur∙e∙s ont recensé environ 35 essais en cours ou à venir incluant 12.530 personnes supplémentaires qui viendront certainement améliorer le niveau de connaissances sur l’utilisation prénatale de vitamine D.

Source: Aude Rambaud, Mediscoop.net, article du 8 décembre 2017

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Projet de soutien aux proches-aidants par des Hautes écoles

Les proches-aidants sont appelés à prendre une place toujours plus importante dans le système de
santé. Le projet PePA (Pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans les professions de la santé: place,
intégration et soutien des proches-aidants) de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) travaille sur cette nouvelle redistribution sanitaire et sociale.
Le projet PePA s’inscrit dans le cadre plus vaste du projet national «Stratégie pour remédier à la
pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans les professions de la santé», soutenu par la Confédération
et porté par les domaines Santé des HES suisses. Dans ce contexte de pénurie, PePA vise à définir au mieux les besoins, les attentes des proches-aidants et à développer des mesures destinées à préserver leur santé. PePA collecte des informations sur les relations, la collaboration et les pratiques entre proches-aidants, professionnel∙le∙s de la santé et les autres actrices et acteurs de ce domaine. Il ambitionne de concevoir et évaluer des modèles de soins interprofessionnels innovants, adaptés aux besoins des dyades aidants-aidés. Il souhaite aussi contribuer à la mise en réseau pérenne d’organismes qui collaborent avec et pour les proches-aidants.
PePA est un projet coordonné par la HES-SO, résultat d’une collaboration de plusieurs hautes
écoles de la HES-SO avec des universités suisses et étrangères, des prestataires de santé, des
organismes non gouvernementaux et des professionnel∙le∙s de santé.

Autres informations: Présentation de PePA sur le site des HES

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Durée de la grossesse et prématurité: des gènes identifiés

Plusieurs variants génétiques associés à la durée de la grossesse et à la prématurité ont été identifiés par une équipe internationale. De nombreux arguments plaident pour une cause génétique susceptible d'influencer la durée de la grossesse et le risque de prématurité, mais aucune association solide avec des variants génétiques particuliers n'avait encore été identifiée, soulignent le Dr Ge Zhang, du Cincinnati Children's Hospital Medical Center, et ses collègues. Ils ont fait une étude d'association pangénomique auprès de 43 568 femmes d'origine européenne, ainsi que sur 8643 femmes d'origine nordique pour la réplication des résultats. Ils ont identifié quatre loci significativement associés à la durée de la grossesse dans les deux cohortes : EBF1, EEFSEC, AGTR2 et WNT4. EBF1 code un facteur de transcription essentiel au développement normal des lymphocytes B, qui est impliqué dans le contrôle de la pression artérielle, l'épaisseur de la paroi carotidienne ainsi que dans le risque métabolique. EEFSEC code un facteur d'élongation des séléno-protéines, qui ont des fonctions homéostatiques cellulaires permettant de maintenir l'état redox et les défenses anti-oxydantes, et impliquées dans les réponses inflammatoires. Ces fonctions physiologiques ont été liées au processus de la parturition et à la prématurité, expliquent les auteurs. Quant à AGTR2 qui code le récepteur de type 2 de l'angiotensine II, il joue un rôle dans la modulation de la circulation utéroplacentaire, et certains variants contribuent au risque de pré-éclampsie.
Pour WNT4, qui code une protéine de signalisation impliquée dans le développement de l'appareil reproducteur féminin, les auteurs ont déterminé que l'un de ses variants altérait la liaison au récepteur des oestrogènes, augmentant la signalisation oestrogénique.

Source: Tribune médicale, article du 30 novembre 2017

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

«Prix Isabelle Sauvin» 2018

En mémoire d’Isabelle Sauvin, sage-femme indépendante genevoise décédée en 1999, la FSSF décerne en 2018 pour la sixième fois le «Prix Isabelle Sauvin» récompensant des travaux sur les cercles de qualité, les guidelines et – nouvellement, pour élargir le cercle des bénéficiaires – des travaux de groupes spécialisés ou de comités de sections de la Fédération. Les prix, de CHF 1000.- chacun, seront remis lors de l’Assemblée des déléguées du 16 mai 2018 à Baden.
Veuillez envoyer votre dossier en trois exemplaires d’ici au 18 mars 2018 à :
Fédération suisse des sages-femmes
Ella Benninger
Chargée de qualité sfi
Rosenweg 25 C
3007 Berne
La FSSF espère recevoir de nombreux travaux intéressants. Si vous avez des questions, adressez-vous à e.benninger@hebamme.ch.

Ella Benninger, chargée de qualité sfi

Vous trouverez d’autres informations et les conditions de participation sur www.hebamme.ch > sages-femmes > domaine pour les membres > sfi qualité

SHV/FSSF, Cynthia Khattar