5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr |petite écritureécriture normalegrande écritureversion imprimée
Recherche Site Internet
Congrès
La Fédération
Domaine pour les membres
Formation continue
Devenir sage-femme
Offres d'emploi
Journal "Sage-femme.ch"
Sections
Recherches sages-femmes
Littérature
Liens
Contacts

La FSSF remercie, pour leur soutien
apporté à la réalisation de ces pages
:


Disponible au shop:
Etui en bâche de camion
> plus d'infos / images...
> commander au shop...
Nouveau au shop!
Carte de stationnement "Sage-femme en service"
> commander au shop...


Actualités pour les membres

Archives: | Page 1 | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 | Page 8 | Page 9 | Page 10 | Page 11 | Page 12 | Page 13 | Page 14 | Page 15 | Page 16 | Page 17 | Page 18 | Page 19 | Page 20 | Page 21 | Page 22 | Page 23 | Page 24 | Page 25 | Page 26 | Page 27 | Page 28 | Page 29 | Page 30 | Page 31 | Page 32 | Page 33 | Page 34 | Page 35 | Page 36 | Page 37 | Page 38 | Page 39 | Page 40 | Page 41 | Page 42 | Page 43 | Page 44 | Page 45 | Page 46 | Page 47 | Page 48 | Page 49 | Page 50 | Page 51 | Page 52 | Page 53 | Page 54 | Page 55 | Page 56 | Page 57 | Page 58 | Page 59 |

17.02.2014  Le marché des assurances pour les sages-femmes s'effondre !
13.02.2014  L'obsession d'avoir au moins un garçon
13.02.2014  La trisomie 21 sur la liste des infirmités congénitales
13.02.2014  En 2011, une hospitalisation coûtait en moyenne 9249 francs
13.02.2014  Pour une reconnaissance des sages-femmes en France
13.02.2014  Pas de place pour le sexisme
13.02.2014  «Dès la naissance, entrer dans la vie en pleine santé»
13.02.2014  L'entretien comme base dune bonne prise en charge

 

Le marché des assurances pour les sages-femmes s'effondre !

Dès l'été 2015, les sages-femmes indépendantes allemandes n'auront plus d'assurance responsabilité. Pour ces sages-femmes, cela signifie l'exclusion professionnelle pure et simple puisque, sans assurance, elles ne peuvent pas exercer leur profession. La Fédération allemande des sages-femmes appelle à trouver ensemble une solution politique à ce problème.

Ni la Fédération des sages-femmes allemandes (Deutschen Hebammenverband DHV) ni l'Union des sages-femmes indépendantes allemandes (Bund freiberuflicher Hebammen Deutschlands BfHD) ne savent qui assurera encore les sages-femmes. Les nombreuses sollicitations auprès d'assurances allemandes ou étrangères sont restées jusqu'à présent sans succès.

La situation du marché des assurances engendre un effondrement de la prise en charge obstétricale. "C'est une situation absurde", déclare Martina Klenk, présidente de la DHV. Ruth Pinno, vice-présidente de l'Union BfHD précise que "Cela signifie pour les sages-femmes indépendantes une interdiction d'exercice professionnel puisque, sans assurance responsabilité, nous ne pouvons accompagner des naissances ni à domicile ni en milieu hospitalier ni comme sages-femmes agréées et nous ne pouvons même pas nous occuper des soins en prénatal et en post-partum. Le marché des assurances pour les sages-femmes ne se régule plus de lui-même. Les conséquences en sont dramatiques, la profession est véritablement menacée d'anéantissement." Si bien que Martina Klenk a lancé: "Nous avons besoin de toute urgence d'une solution politique !"

Autres informations: http://www.hebammenverband.de/aktuell/

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer L'obsession d'avoir au moins un garçon

Dans plusieurs pays d'Europe orientale, le rapport de masculinité à la naissance est anormalement élevé. C'est en particulier le cas dans le Sud du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie) où il a pu dépasser 115 garçons pour 100 filles, et dans une moindre mesure dans l'Ouest des Balkans, autour de l'Albanie, où il se situe autour de 110 (contre 105 normalement).

Trois raisons au moins expliquent ce phénomène: la préférence «traditionnelle» pour les naissances masculines, l'accès aux technologies et conditions nécessaires à la sélection prénatale et l'effet aggravant de la baisse de la fécondité.


 

La trisomie 21 sur la liste des infirmités congénitales

La trisomie 21  "Down Syndrom"  devrait désormais être inscrite sur la liste des infirmités congénitales.
Le Conseil fédéral y est favorable. Il partage les préoccupations de Roberto Zanetti (Soleure, PS) énoncées dans sa motion 13.3720 et a proposé le 6 décembre 2013 de l'accepter. Dans la foulée, le Conseil des Etats l'a adopté le 12 décembre 2013.

Le domaine des mesures médicales de l'AI fait actuellement l'objet d'un réexamen, afin de donner suite aux conclusions des rapports établis en la matière par le Contrôle fédéral des finances et par l'Office fédéral des assurances sociales. La mise en oeuvre de la motion pourra ainsi se faire dans le cadre de ces travaux. Ceux-ci aboutiront soit à l'introduction de la trisomie 21 en tant que telle sur la liste en annexe à l'ordonnance concernant les infirmités congénitales, soit à l'introduction de ses composantes qui ne figurent pas encore sur cette liste.

Source: www.parlament.ch > Documentation > Curia Vista

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer En 2011, une hospitalisation coûtait en moyenne 9249 francs

Cette moyenne masque toutefois de grandes différences. Quelques dizaines d'hospitalisations ayant nécessité des prises en charge particulièrement exigeantes ont coûté plusieurs centaines de milliers de francs chacune. A l'opposé, les hospitalisations les plus fréquentes, comme celles de nouveau-nés venus au monde à terme et sans complication, coûtent moins de 2000 francs.


 

Pour une reconnaissance des sages-femmes en France

Il existe désormais un site officiel des "sages-femmes en colère en France".
Vous y trouverez une définition de la profession, l'argumentaire des grévistes, une galerie de photos, toutes les informations de dernière minute, etc.

Autres informations: http://www.avant-on-etait-sage.fr/accueil

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Pas de place pour le sexisme

La Commission fédérale pour les questions féminines CFQF propose un nouveau numéro consacré à l'engagement contre le sexisme.
Le sexisme quotidien à l'égard des femmes et des (jeunes) filles s'exprime de multiples manières: regards appuyés, langage, remarques et gestes méprisants ou égrillards, attouchements, publicités sexistes dans les médias. De nos jours encore, les deux sexes ne disposent pas des mêmes marges de manoeuvre dans l'espace public. Les femmes qui s'engagent de manière non conventionnelle contre ces actes et cette situation inacceptables sont toujours plus nombreuses.

«Questions au féminin» 2013 (88 pages) est disponible sous format PDF
La version imprimée peut être commandée sur le site de la CFQF: www.comfem.ch >> Documentation >> Revue «Questions au féminin»

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

«Dès la naissance, entrer dans la vie en pleine santé»

En Suisse, tous les enfants doivent, indépendamment de leur pays d'origine ou de leur milieu social, pouvoir démarrer dans la vie en bonne santé.
Tel est l'objectif du Dialogue sur l'intégration «Dès la naissance - Entrer dans la vie en pleine santé», organisé à l'initiative de la Conférence tripartite sur les agglomérations (CTA).
Lancé officiellement le 22 novembre 2013, ce Dialogue recherche des mesures concrètes pour améliorer les conditions-cadre du développement physique, psychique et social de tous les enfants dès leurs premiers jours de vie, quelle que soit leur origine.
Les partenaires sont les associations professionnelles regroupant des spécialistes de l'accompagnement et du conseil pendant la grossesse, l'accouchement et les premières années de vie. La Fédération suisse des sages-femmes en fait partie.

Autres informations: http://www.dialog-integration.ch/fr

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

L'entretien comme base dune bonne prise en charge

L'Académie suisse des sciences médicales (ASSM) a mandaté un groupe d'auteurs dirigé par le Prof. Wolf Langewitz de l'université de Bâle pour rédiger un guide pratique intitulé «La communication dans la médecine au quotidien».
Ce guide (79 pages) vise à aider les médecins à analyser et améliorer les entretiens avec leurs patients. Il tient compte des défis que rencontre actuellement le système de santé suisse et tente de montrer, à l'aide d'exemples, comment combler les insuffisances. Il peut être commandé gratuitement auprès du secrétariat général de l'ASSM (mail@samw.ch). Il est également disponible en ligne: www.samw.ch/fr >Publications > Guides pratiques

SHV/FSSF, Josianne Bodart