5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet
Congrès
La Fédération
Domaine pour les membres
Formation continue
Devenir sage-femme
Offres d'emploi
Journal "Sage-femme.ch"
Sections
Recherches sages-femmes
Coin des médias
Littérature
Liens
Contacts

La FSSF remercie, pour leur soutien
apporté à la réalisation de ces pages
:


Disponible au shop:
Etui en bâche de camion
> plus d'infos / images...
> commander au shop...
Nouveau au shop!
Carte de stationnement "Sage-femme en service"
> commander au shop...


Actualités pour les membres

Archives: | Page 1 | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 | Page 8 | Page 9 | Page 10 | Page 11 | Page 12 | Page 13 | Page 14 | Page 15 | Page 16 | Page 17 | Page 18 | Page 19 | Page 20 | Page 21 | Page 22 | Page 23 | Page 24 | Page 25 | Page 26 | Page 27 | Page 28 | Page 29 | Page 30 | Page 31 | Page 32 | Page 33 | Page 34 | Page 35 | Page 36 | Page 37 | Page 38 | Page 39 | Page 40 | Page 41 | Page 42 | Page 43 | Page 44 | Page 45 | Page 46 | Page 47 | Page 48 | Page 49 | Page 50 | Page 51 | Page 52 | Page 53 | Page 54 | Page 55 | Page 56 | Page 57 | Page 58 | Page 59 | Page 60 | Page 61 | Page 62 | Page 63 | Page 64 | Page 65 | Page 66 | Page 67 | Page 68 |

14.08.2014  "Les enfants à l'hôpital"
14.08.2014  Dépressives jusqu'à 4 ans après l'accouchement
14.08.2014  28% des césariennes potentiellement évitables
14.08.2014  FOODprints®
14.08.2014  Aux Etats-Unis, 2000 gestations pour autrui par an
25.06.2014  Congrès ICM des sages-femmes à Prague
23.06.2014  Un congé paternité de quatre semaines
23.06.2014  Les pères s'engagent dans la garde des enfants

 

"Les enfants à l'hôpital"

Tel est le titre du nouveau numéro du bulletin gratuit "Actualités OFS" (4 pages, juin 2014) qui se propose de dresser le portrait des jeunes patients en 2012.
Combien d'enfants sont hospitalisés chaque année en Suisse? Pour quelles raisons? Combien de temps restent-ils à l'hôpital? Les filles sont-elles plus souvent hospitalisées que les garçons? Quels sont les âges les plus concernés?

Les résultats de la publication montrent que les enfants sont fréquemment hospitalisés durant leur première année de vie et que certains diagnostics, comme les maladies respiratoires, sont plus fréquemment posés chez les enfants que chez les adultes. Les réhospitalisations et les comorbidités sont rares, les admissions se font dans la majorité des cas en urgence. Enfin, la quasi-totalité des enfants sortent guéris de l'hôpital.

Source: www.statistique.admin.ch > Thèmes > 14 - Santé > Prestations et recours aux services > Hôpitaux > Analyses > Les enfants à l'hôpital

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Dépressives jusqu'à 4 ans après l'accouchement

Une étude prospective de cohorte a été menée à Melbourne (Australie) auprès de 1507 primipares pour mieux comprendre la dépression maternelle. Ces femmes avaient été recrutées dans six hôpitaux publics entre 2003 et 2005.

Méthodologie
Un questionnaire leur a été proposé lors du recrutement (en moyenne à 15 SA), puis à 3, 6, 12, 18 mois post-partum, enfin à 4 ans post-partum. C'est l'échelle d'Edinbourg de dépression postnatale qui a été utilisée et les scores e13 ont été retenus pour définir les symptômes dépressifs.


 

continuer 28% des césariennes potentiellement évitables

En novembre 2013, la sage-femme française Bénédicte Coulm a soutenu sa thèse de doctorat en épidémiologie "Accoucher en France: prise en charge de la naissance en population générale". Elle y met notamment en évidence la fréquence anormalement élevée des césariennes non nécessaires chez des femmes qui auraient pu accoucher - ou du moins, auraient pu tenter d'accoucher - par les voies naturelles. Une revue médicale scandinave vient de publier, dans un article collectif, les analyses statistiques réalisées à ce sujet.


 

FOODprints®

En Suisse, 28% des nuisances environnementales sont dues à l'alimentation. Ce que nous mangeons a non seulement des répercussions sur nous-mêmes et notre santé, mais également sur l'environnement ainsi que les hommes et les animaux. Dans cet esprit, la Société Suisse de Nutrition SSN publie des conseils pour manger et boire de manière durable.

Cette nouvelle feuille d'information (8 pages) montre clairement ce que les consommatrices et les consommateurs peuvent faire concrètement au quotidien sans avoir à se restreindre. Même en n'appliquant qu'une partie des astuces FOODprints® au quotidien, il est possible d'apporter une précieuse contribution à la santé, à la protection de l'environnement, à l'économie, à l'équité sociale et au bien-être des animaux. Par exemple, le message «J'achète juste ce dont j'ai besoin» a pour objectif de sensibiliser à une utilisation responsable des denrées alimentaires en donnant des conseils concrets pour éviter les déchets.

Autres informations: http://www.foodprints.ch

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Aux Etats-Unis, 2000 gestations pour autrui par an

Une nouvelle enquête journalistique - parue initialement en anglais dans "The New York Times" - a été traduite par "Le Courrier international". Elle se concentre sur des cas vécus sur le sol américain où plusieurs Etats autorisent la gestation pour autrui. Une clientèle aisée s'y précipite, sans se douter des problèmes humains - et juridiques - qui pourraient les y attendre, par exemple: la suspicion d'une malformation qui finalement s'avère fausse, des jumeaux ou des triplés, un accouchement qui débouche sur une hystérectomie, le décès subit des parents d'intention, etc. Cette année, ce sont plus de 2000 bébés qui verront le jour dans le cadre d'une gestation pour autrui, soit trois fois plus qu'il y a dix ans.

Source: Tamar Lewin, Le business florissant des ventres à louer. Le Courrier international n. 1239, 31 juillet, pages 10-12.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Congrès ICM des sages-femmes à Prague

Tous les 3 ans, des sages-femmes du monde entier se rencontrent au Congrès
international des sages-femmes. En 2014, le congrès a eu lieu la 1re
semaine de juin, à Prague. Etant membre de l'Association internationale des
sages-femmes ICM (International Confederation of Midwives), la Fédération
suisse des sages-femmes (FSSF) a représenté la Suisse avec deux déléguées à
l'Assemblée des déléguées (Council) et avec des oratrices et des
présentations de posters dans la partie scientifique du congrès.

Un compte rendu détaillé paraîtra dans le numéro "Sage-femme.ch" de septembre 2014.

Bref rapport

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Un congé paternité de quatre semaines

Une nouvelle étude réalisée par Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, montre que le congé paternité est possible mais qu'une avancée législative est nécessaire.
Les employeurs publics montrent l'exemple en matière de congé paternité. En 2014, la Confédération, les cantons et 25 des plus grandes villes ont tous réglementé un temps réservé aux pères, bien qu'il varie fortement (entre 1 et 21 jours). La plupart des employeurs publics accordent 5 jours, les villes et la Confédération se montrant plus favorables envers les pères que les cantons. L'évolution constatée ces dernières années montre que les prestations prévues ont été modérées et qu'elles ne correspondent toutefois pas aux besoins. Entre 2013 et 2014 ne sont intervenues que quelques augmentations éparses.

Les employés au service des cantons de Berne, Glaris, Soleure, Argovie, Appenzell Rhodes intérieures et Thurgovie ne disposent toujours que de deux jours de congé. Le canton dObwald quant à lui ne se préoccupe pas du tout des pères et ne leur concède qu'un seul jour de congé en cas de paternité. Au niveau des villes, Neuchâtel fait de même, tandis que Fribourg se démarque négativement en ayant réduit le nombre de jours de congé de 5 à 3. L'employeur public le plus favorable aux pères est la ville de Lausanne avec 21 jours de congé, suivie de la ville de Genève (20 jours) et de la ville de Berne (15 jours).

Source: Communiqué de presse Travail.Suisse du 18 mai 2014

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Les pères s'engagent dans la garde des enfants

Les femmes investissent davantage de temps que les hommes dans la plupart des tâches domestiques et familiales. Les travaux administratifs et les travaux manuels constituent cependant une exception.
L'enquête suisse sur la population active 2013 réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS) montre que les parents sont fortement mis à contribution.

Au niveau des tâches domestiques, c'est à préparer les repas, faire la vaisselle, etc. qu'il est consacré le plus de temps (en moyenne, 13,2 heures par semaine pour les mères vs 5,6 heures pour les pères). Le nettoyage vient au deuxième rang (6,5 heures par semaine pour les mères vs 1,7 heure pour les pères). Les achats prennent moins de temps (3,3 heures par semaine pour les mères vs 1,8 heure pour les pères). La lessive et le repassage restent dévolus aux femmes (3,6 heures par semaine pour les mères vs 0,6 heure pour les pères).

Dans les ménages familiaux, les tâches de prise en charge des enfants sont celles qui prennent le plus de temps parmi les tâches domestiques et familiales. Les mères consacrent en moyenne 19,7 heures par semaine à des tâches comme laver les enfants, les habiller, jouer avec eux, les accompagner ou les aider à faire leurs devoirs. Chez les pères, la valeur correspondante n'atteint que 12,8 heures.

Source: Communiqué de presse OFS du 26.05.2014

SHV/FSSF, Josianne Bodart