Retourner vers Actualité de la Fédération
Communiqué de presse de la FSSF à l’occasion de la Journée internationale des sages-femmes

Journée internationale des sages-femmes le 5 mai
Le 5 mai, la Journée internationale des sages-femmes sera l’occasion, pour toutes les associations de sages-femmes du monde entier d’attirer l’attention sur le métier de sage-femme. Cette année, l’association faîtière internationale (International Confederation of Midwives [ICM]), qui regroupe 140 associations de sages-femmes et plus d’un million de sages-femmes, fête son centenaire. Le slogan de cette année y fait référence:
«International Confederation of Midwives – 100 years in progress»

Objectif de la Fédération internationale des sages-femmes
Depuis sa création, l’ICM défend les droits, la dignité et la santé des femmes, des nouveau-nés et de leurs familles dans le monde entier. En outre, l’ICM et les associations affiliées s’engagent pour le maintien et le développement de la profession de sage-femme. Il n’existe toujours pas de formation adéquate pour les sages-femmes partout dans le monde! Pour que les femmes et leurs enfants survivent à la grossesse, à l’accouchement ou à la période postnatale, la présence et la disponibilité des sages-femmes sont pourtant d’une importance capitale. C’est pourquoi ce «progrès», qui est célébré, est loin d’être abouti!

Les sages-femmes en Suisse
En Suisse, les sages-femmes disposent d’une formation solide, et le développement de la profession occupe une place importante. Les sages-femmes sont des prestataires de soins de base indépendant·e·s et apportent une contribution importante à la promotion et au maintien de la santé des femmes, des enfants et de leurs familles. Cependant, les restrictions budgétaires dans le domaine des soins de santé entraînent de plus en plus souvent la suppression des places de formation nécessaires dans les hôpitaux, ce qui ne permet pas de former suffisamment de sages-femmes et conduit les sages-femmes diplômées à quitter prématurément la profession, car les conditions de travail dans les hôpitaux deviennent de moins en moins attrayantes. Une pénurie de sages-femmes menace par conséquent aussi en Suisse. La Fédération suisse des sages-femmes et ses sections saisissent l’occasion du 5 mai pour attirer l’attention sur la profession de sage-femme en différents endroits et par différentes actions. Une naissance est un événement marquant et inoubliable pour toutes les personnes impliquées. Les sages-femmes ont fait et font partie de ces histoires: la façon dont les personnes naissent n’est pas sans importance!

Dans le podcast de la Fédération suisse des sages-femmes Battements de cœur (Herztöne), la FSSF rend régulièrement compte du travail et de l’engagement des sages-femmes dans différents domaines d’activité.Cliquez ici pour tous les épisodes

Interlocutrices FSSF:
Andrea Weber-Käser, secrétaire générale FSSF, a.weber@hebamme.ch; 031 332 63 68
Barbara Stocker Kalberer, présidente FSSF; b.stocker@hebamme.ch; 079 754 86 60
Personnes de contact des sections: https://www.hebamme.ch/federation/sektionen/?lang=fr

Communiqué de presse_5_mai_f

Partager l'article: