Dans le monde, une grossesse sur deux n’est pas choisie

Une grossesse sur deux survient sans que la femme ait choisi d’être enceinte et de devenir mère. C’est l’une des principales conclusions du rapport annuel du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA). Une «crise oubliée» qui touche 121 millions de femmes par an.

Pauvreté, faible niveau d’instruction, conditions de travail, mais aussi exposition à la violence et à la coercition figurent parmi les principaux facteurs de ce phénomène. Mais ils ne sont pas les seuls: le rapport aborde également les raisons qui peuvent expliquer pourquoi certaines femmes n’utilisent pas de contraceptifs. Le manque d’accès à l’information ne semble plus en être la principale cause. Certaines femmes, par exemple, éprouvent des réticences à utiliser la contraception en raison d’une  inquiétude quant à de possibles effets secondaires ou de mauvaises expériences contraceptives, parfois aussi une faible fréquence des rapports sexuels ainsi que la pression et les objections de l’entourage.

Source: TV5 Monde, 4 avril, https://information.tv5monde.com/terriennes/dans-le-monde-une-grossesse-sur-deux-n-est-pas-choisie-selon-les-nations-unies-451048?fbclid=IwAR3cLQHmECa1mgwkLdIHfZ3tee1k7AeYDYR2Znj98uihEuAsqgNH0AquP9Q

Vers le rapport de l’UNFPA: https://www.unfpa.org/fr/swp2022

vers l’article