Santé psychique: chiffres clés et impact du Covid-19

La publication des chiffres clés pour l’année 2020 décrit l’état de santé psychique de la population suisse, les prestations psychiatriques et psychothérapeutiques auxquelles elle a recours en ambulatoire et en stationnaire ainsi que leurs coûts. Afin de rendre compte des effets du COVID-19, cette troisième mise à jour des chiffres clés s’étend à la présentation des résultats d’études nationales, des résultats mensuels ainsi que, pour la première fois, de chiffres à l’échelle nationale sur les hospitalisations pour cause de tentatives présumées de suicide.

Résultats principaux: La détresse psychologique s’est accrue depuis le début de la

pandémie: la part des personnes faisant état de troubles psychiques a plus que doublé chez les jeunes entre 2017 et 2020/2021. Par rapport à 2019, le nombre de consultations en psychiatrie

ambulatoire (cabinets et hôpitaux) a diminué en 2020, malgré la mise en place de consultations par téléphone. Chez les enfants et les adolescent·e·s, les hospitalisations psychiatriques suivent une progression continue depuis 2012. En 2020, durant la première année de la pandémie, une hausse se dessine surtout à partir du mois de septembre. Elle concerne en particulier les filles et les jeunes femmes souffrant de dépression. Depuis 2017, les hospitalisations pour tentatives de suicide

présumées ont nettement augmenté chez les enfants et les adolescent·e·s, en particulier chez les filles et les jeunes femmes.

Source: Obsan Bulletin 02/2022

vers l’article
Contraception: les femmes se détournent de la pilule

Selon l’enquête suisse sur la santé 1992–2017, deux personnes sur trois utilisaient en 2017 une ou plusieurs méthodes de contraception. Les préservatifs (42%) et la pilule (31%) arrivaient en tête. En 1992, plus de la moitié des femmes sous contraception prenaient encore la pilule (52%).

vers l’article
Entre 2012 et 2018, le personnel soignant a crû de 17%

Le personnel soignant est constitué d’infirmier·ère·s diplômé·e·s (48%), de personnel soignant intermédiaire (25%) et d’auxiliaires de soins (27%). Les hôpitaux et les EMS sont les deux plus grands employeurs: y sont engagés 45%, respectivement 41%, du personnel soignant total. Ce sont là quelques résultats d’une publication de l’Office fédéral de la statistique.

vers l’article
Vieillir en Suisse

L’Office fédéral de la statistique propose une nouvelle page web visant à faciliter l’accès à des informations liées aux personnes âgées.

vers l’article