Le Temps
Une banque de lait maternel sur les réseaux

Approuvé à l’unanimité par le Grand Conseil genevois, le premier lactarium romand devrait voir le jour en 2022. En attendant sa création, des centaines de femmes offrent (ou vendent) du lait à celles qui en manquent, principalement via Facebook. Quand il se vend sur les réseaux sociaux, le lait maternel peut atteindre des prix astronomiques. 

vers l’article
Reiso
L’accès à la santé pour les personnes LGBTIQ

La revue REISO publie un article détaillant les freins et obstacles dans l’accès à la santé pour les personnes LGBTIQ (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, intersexuées, queer ou en questionnement), et des recommandations pour y remédier.

vers l’article
ATS
Serviette hygiénique intelligente pour éviter des hospitalisations
Des chercheurs du CHUV et de l’EPFL ont développé une serviette hygiénique « intelligente » destinée à surveiller les risques d’accouchement prématuré. Objectif: éviter l’hospitalisation des femmes concernées. « Environ 10% des femmes enceintes accouchent prématurément », explique David Baud, chef du service d’obstétrique au CHUV à Lausanne.
vers l’article
Tribune Médicale
Protéger le nourrisson au cours des premiers mois de vie
L’immunisation de base des nourrissons contre la coqueluche n’est complète qu’après quatre mois, suivie d’une première vaccination de rappel à l’âge de 12 mois. Dans la mesure où les nourrissons et les enfants en bas âge sont très vulnérables à la fois à l’infection par Bordetella pertussis en soi et aux évolutions sévères pouvant aller jusqu’à des complications fatales, il convient de tout mettre en œuvre pour vacciner chaque future mère à chaque grossesse. Il en va de même pour l’entourage familial et les personnes en charge de la garde. 
vers l’article
Tribune Médicale
Vers un diagnostic intrapartum
Le dépistage des infections maternelles à streptocoque B par les facteurs de risque s’avère peu fiable pour décider d’une antibioprophylaxie intrapartum, tandis que le diagnostic intrapartum est plus précis et ne devrait pas augmenter le recours aux antibiotiques, mais au contraire mieux le cibler, selon une étude danoise. 
vers l’article