Revue de presse

RTS
Une quarantaine de victimes de la Dépakine recensées en Suisse
Une quarantaine de cas de malformations ou de troubles du développement en lien avec l’antiépileptique Dépakine ont été recensés en Suisse depuis 1990. Ce médicament était prescrit d’une manière restrictive aux femmes enceintes en Suisse. Le Conseil fédéral a pris connaissance vendredi de l’analyse réalisée par Swissmedic.
vers l’article
Planète santé
Paternité: Messieurs, votre âge compte!
On sait depuis longtemps que l’âge de la mère est un facteur déterminant pour les chances de grossesse, mais aussi pour son bon déroulement et pour la santé de l’enfant. Les études pointent aujourd’hui du doigt l’âge du père.
vers l’article
Reiso
L’accès à la santé pour les personnes LGBTIQ

La revue REISO publie un article détaillant les freins et obstacles dans l’accès à la santé pour les personnes LGBTIQ (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, intersexuées, queer ou en questionnement), et des recommandations pour y remédier.

vers l’article
Lancet
Un rôle primordial dans la couverture santé universelle

2020: année des infirmieržèrežs et des sages-femmes

L’année 2020 a été désignée pour la première fois année des infirmieržèrežs et des sages-femmes par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 2020 a été choisie en l’honneur du 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, icône des soins infirmiers, qui a soigné des soldats durant la guerre de Crimée et a instauré le soin comme une activité professionnelle respectable pour les femmes. Ceci reflète aujourd’hui l’espoir que les infirmieržèresžs et sages-femmes, colonne vertébrale des systèmes de soins de santé primaire à travers le monde, reçoivent enfin la reconnaissance, le soutien et le développement qu’ils et elles méritent.

vers l’article
Agence Télégraphique Suisse
Les parents d’enfant mort-né doivent être mieux accompagnés

Dépression et stress post-traumatiques sont souvent expérimentés par les parents d’un enfant mort-né. Ils sont cependant souvent abandonnés à eux-mêmes et ne bénéficient pas d’un accompagnement psychologique adéquat, selon une étude de la Haute école de Lucerne. Environ 600 enfants morts-né naissent chaque année en Suisse.

vers l’article