17 novembre: Journée mondiale de la prématurité

 A propos de la Journée mondiale de la prématurité

En lien avec les données publiées récemment par l’OMS, la campagne organisée annuellement par la European Foundation for the Care of Newborn Infants (EFCNI) à l’occasion de la journée mondiale de la prématurité se déroule cette année sous la devise «Petites mesures, GRANDS EFFETS: contact peau à peau dès la naissance, pour chaque bébé, en tout lieu.»

La méthode dite «kangourou», ce contact peau à peau direct et permanent entre le bébé et ses parents, est particulièrement profitable aux  prématuré·e·s. Un tel contact ne renforce pas seulement la santé du bébé prématuré et le lien émotionnel entre celui-ci et ses parents, mais stimule aussi la production de lait maternel, encourageant ainsi l’allaitement à long terme. La campagne a pour objectif de relever les défis actuels que pose la prématurité aux bébés et à leurs parents dans le monde et d’attirer l’attention sur les actions nécessaires.

vers l’article
Prise de position de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) sur la consultation Objectifs du Conseil fédéral concernant le développement de la qualité

La FSSF est convaincue de la haute qualité du travail des sages-femmes en Suisse et participe activement aux processus politiques de développement de la qualité: «Dans l’intérêt des patientes et des assurées, la FSSF soutient pleinement l’orientation de principe des champs d’action liés aux objectifs du Conseil fédéral 2025-2028. Toutefois, nous émettons des réserves de fond importantes quant à la mise en œuvre opérationnelle prévue et attendons que la question du financement durable des tâches supplémentaires soit clarifiée aussi bien du côté des prestataires que des associations de fournisseurs de prestations.» (Déposer le document Prise de position de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) sur la consultation Objectifs du Conseil fédéral concernant le développement de la qualité 2025-2028)

 

→ Lien vers la prise de position (uniquement en allemand)

vers l’article
Deux nouvelles motions d’Irene Kälin: «Participation aux frais de la rééducation périnéale» et «Prestations en rapport direct avec la maternité. Pas de fin artificielle de l’exonération de la participation aux coûts»

La FSSF a fourni son expertise pour les deux motions, contribuant ainsi à étayer d’arguments ces importantes interventions politiques. Il est également important d’avoir des échanges professionnels avec les hommes et femmes politiques, afin qu’ils·elles connaissent toute l’argumentation lorsqu’il s’agit d’en discuter au sein des commissions de la santé et du parlement. Les réponses du Conseil fédéral sont encore en suspens.

Texte de la motion «Participation aux frais de la rééducation périnéale»:
Le Conseil fédéral est chargé de compléter la LAMal dans le domaine des prestations liées à la maternité de manière à ce que l’AOS participe aux frais d’un cours de rééducation périnéale jusqu’à concurrence de 300 francs.

Vers la motion et l’argumentation

Texte de la motion «Prestations en rapport direct avec la maternité. Pas de fin artificielle de l’exonération de la participation aux coûts»:
Le Conseil fédéral est chargé de modifier la LAMal comme suit dans le domaine des prestations liées à la maternité: les problèmes de santé en rapport direct avec la maternité ou l’accouchement sont exonérés de la participation aux coûts jusqu’à un an au maximum après l’accouchement.

Vers la motion et l’argumentation

vers l’article