Retourner vers Actualité de la Fédération
Clip vidéo sur la vaccination contre le COVID-19

Quatorze membres ont écrit au secrétariat ou au Comité central (CC) parce qu’il·elle·s s’interrogeaient quant à la réalisation du clip vidéo de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur la vaccination contre le COVID-19, ou qu’ils·elles étaient en désaccord avec le contenu de la vidéo ou sa publication sur le site web de la FSSF. La FSSF représente environ 3300 membres issu·e·s de différents champs professionnels, régions géographiques et linguistiques, avec une grande variété de visions de la vie et d’opinions. L’attention portée aux femmes, aux enfants et aux familles unit les membres de la Fédération. Dans la mesure du possible, les décisions prises au sein du le CC tiennent compte de toutes les sages-femmes et des familles à prendre en charge. Il est inévitable que les décisions ne puissent pas toujours refléter l’opinion de chaque sage-femme.

 

Comment le clip vidéo sur la vaccination contre le COVID-19 est-il né?

Il existe déjà de nombreux témoignages de médecins, d’infirmier·ère·s, de femmes et d’hommes politiques, de célébrités, etc. sur la vaccination (https://ofsp-coronavirus.ch/telechargements/materiel-dinformations-sur-le-vaccin-contre-le-covid-19-videos-temoignages/). Avant les vacances d’été, l’OFSP a contacté la FSSF car il recherchait des ambassadeur·rice·s pour la campagne vaccinale en cours. Le clip vidéo montre une sélection de jeunes sages-femmes qui ont participé volontairement à cette campagne et font une déclaration personnelle sur la vaccination. Il s’agit de jeunes femmes car le message est destiné aux jeunes. La vidéo n’a pas été tournée au nom de la FSSF – son logo n’apparaît nulle part – et la FSSF n’a eu aucune influence sur son contenu ou sur le choix des participantes. La FSSF a soutenu l’OFSP dans l’établissement des contacts. En août, tou·te·s les membres de la FSSF ont été informé·e·s du clip vidéo par courriel. Il est disponible sur le site web, comme c’est le cas d’autres associations professionnelles du secteur de la santé qui publient des témoignages et appellent leurs membres à se faire vacciner. Le clip souligne la position adoptée par la FSSF depuis le début de la pandémie: les sages-femmes se protègent elles-mêmes, ainsi que les femmes et les familles dont elles ont la charge, que ce soit en respectant les mesures d’hygiène et de protection requises, en se vaccinant ou en effectuant des tests de dépistage. Il est tout à fait compréhensible que la création et la diffusion du clip ne fasse pas l’unanimité parmi les membres parce qu’il ne correspond pas à leur position personnelle sur la question de la vaccination contre le COVID-19. De fait, de nombreuses sages-femmes se sont fait vacciner, d’autres sont dans l’attente, d’autres encore ont décidé consciemment de ne pas le faire. Se faire vacciner ou pas est une question personnelle de libre choix et, en définitive, de responsabilité individuelle envers soi-même, les femmes et les familles prises en charge, ainsi que la société. Le CC respecte la décision de chacun·e de se faire vacciner ou non et s’oppose à une obligation vaccinale du personnel soignant (sages-femmes).

 

 

Assumer ses responsabilités 

Ancrée dans la loi sur les professions de la santé, la profession de sage-femme est réglementée par la loi sur l’assurance maladie. Les prestations sont remboursées par le biais de l’assurance maladie obligatoire, les contrats sont approuvés par le Conseil fédéral. Les sages-femmes font partie du système de santé suisse et respectent – jusqu’à présent même en dehors de la pandémie actuelle – les directives de l’Office fédéral compétent. Le CC et le secrétariat s’informent principalement sur la base des informations et évaluations des scientifiques de la Swiss Task Force, de l’OFSP, de l’OMS, de l’UNICEF, du NHS (guideline NICE) ou des publications Lancet, par exemple. Il s’agit donc de sources pertinentes et fiables en obstétrique, dont les publications sont aussi prises en compte en dehors de la pandémie et que les sages-femmes citent volontiers. Le CC reconnaît la vaccination comme un élément important de la protection de la santé et ne souhaite pas avoir à mener un débat politique à ce sujet. La vaccination correspond au consensus des expert·e·s, représenté au niveau international, que le CC défend également. Personne ne sait si cette position devra être révisée dans six mois ou une année, car personne ne sait comment le virus va se comporter. Pandémie ou pas, le CC est d’avis qu’il n’y a qu’une seule voie à suivre pour la Fédération des sages-femmes: poursuivre tou·te·s le même objectif – promouvoir la santé de la mère, de l’enfant et de la famille – non pas les une·e·s contre les autres, mais avec des forces unies. 

Barbara Stocker Kalberer, présidente FSSF

Clip video

Partager l'article: