Tous les articles
Enquête sur les conditions d’accouchement en Belgique

«Le covid a-t-il empiré les conditions d’accouchement en Belgique?» La Plateforme Citoyenne pour une Naissance Respectée est un collectif féministe regroupant des usagères et des professionnelles de la santé, qui rappelle le droit des femmes à choisir les circonstances de leur accouchement. Avec le soutien de la Ministre des Droits des Femmes, Madame Linard, elle a recueilli le témoignage de milliers de femmes de Belgique francophone dans le cadre d’une vaste enquête sur les conditions d’accouchement avant et pendant le covid. Au total, 2 femmes sur 5 sont confrontées à une de ces 6 formes de violences (expression abdominale, point du mari, actes à vif, violence verbale, violence physique et violence psychologique).

Les violences dénoncées par les participantes à cette enquête peuvent prendre différentes formes: non prise en compte de la gêne de la patiente, actes médicaux exercés sans recueillir le consentement, propos porteurs de jugements qui renvoient à des injonctions sexistes, etc. Ces violences ne sont pas toujours intentionnelles. Il s’agit parfois de pratiques apprises lors des études ou d’une pratique quotidienne enseignée par des pairs.

Le Plan Droits des Femmes de la Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit plusieurs mesures concernant les violences obstétricales et gynécologiques. Notamment l’obligation d’une information objective et systématique des jeunes filles et femmes de leurs droits, de leurs choix et de leurs possibilités en ce qui concerne leurs corps (consentement au geste médical, liberté de choix en ce qui concerne la contraception…).

Source: Communiqué de presse de La Plateforme Citoyenne pour une Naissance Respectée du 16 novembre 2021.

Rapport d’enquête

Partager l'article: